Canada
La communauté de propriétaires de chiens la plus complète et informative!

En savoir plus sur vos chiens

Comportement et éducation

Anxiété de séparation

L'anxiété de séparation est à l'origine des comportements problématiques qui se produisent seulement lorsqu'un chien est séparé de son propriétaire, par exemple lorsque le propriétaire va travailler et laisse le chien seul à la maison, ou simplement lorsqu'une barrière physique se dresse entre le chien de son propriétaire, comme une porte-fenêtre ou une porte-moustiquaire.

Quels sont les symptômes de l'anxiété de séparation?

Les signes les plus courants de l'anxiété de séparation sont la vocalisation (aboiement/hurlement), le comportement destructeur, la fuite et l'élimination inappropriée (urine ou selles) dans la maison.

Il est tellement accaparant!

Certains chiens qui souffrent d'anxiété de séparation ont aussi d'autres troubles de l'attachement et sont de vrais pots de colle – ils accompagnent même leur propriétaire à la salle de bains! On les surnomme parfois les « chiens Velcro ».

Mon chien a pourtant un ami chien avec lui!

L'anxiété de séparation est l'anxiété provoquée par la séparation d'avec un être humain. Malheureusement, l'humain ne peut pas être remplacé par un chien et le fait d'avoir un compagnon canin n'atténuera pas l'anxiété de séparation.

Devrais-je avoir un autre chien?

Se procurer un autre chien est souvent l'une des recommandations proposées aux propriétaires d'un chien souffrant d'anxiété de séparation. Or, comme on l'a mentionné précédemment, l'anxiété de séparation est provoquée par la séparation d'avec un humain. L'autre chien ne remplace pas le propriétaire et, par conséquent, règle rarement le problème. Procurez-vous un autre chien seulement si vous en voulez vraiment un, car il est fort probable que sa présence n'aura aucun impact sur l'anxiété de séparation de votre chien actuel.

Comment puis-je prévenir l'anxiété de séparation?

La clé est de commencer jeune. Laissez votre chiot seul de temps à autre – commencez par de très courtes périodes, par exemple quand vous sortez les poubelles ou quand vous allez chercher le journal. Quelques minutes avant de partir, donnez à votre chien une gâterie qui prend du temps à manger ou un jouet à mordiller avec lequel il pourra s'amuser pendant toute la durée de votre absence. Laissez-le seul de plus en plus longtemps, en augmentant la durée de votre absence graduellement sur une période de plusieurs jours. Ainsi, votre chiot aura hâte à votre départ parce qu'il saura qu'il aura une récompense alléchante pendant votre absence.

Mon chien n'a jamais eu de problème à rester seul à la maison auparavant. Pourquoi commence-t-il à souffrir d'anxiété de séparation maintenant?

L'anxiété de séparation peut apparaître à tout moment en réponse à un changement dans la routine quotidienne, par exemple lorsque le propriétaire retourne au travail après des vacances ou un congé de maladie de longue durée. Dans ces cas, le chien s'est habitué à la présence quotidienne de son propriétaire, et cette présence lui est enlevée subitement. L'anxiété de séparation peut aussi être provoquée par un déménagement, une rénovation ou même un changement dans la structure familiale, comme l'arrivée d'un nouveau bébé ou le décès d'un membre de la famille.

Avec le temps, il s'habituera à rester seul, non?

Malheureusement, c'est plutôt le contraire : sans traitement approprié, l'anxiété de séparation s'aggrave généralement avec le temps. Ainsi, chaque fois que votre chien a un épisode d'anxiété lié à votre départ, il est susceptible d'être encore plus anxieux la prochaine fois que vous quitterez la maison.

Traitement

Dans les premiers stades du traitement de l'anxiété de séparation ou jusqu'à ce que le traitement aille bien, on recommande que vous laissiez votre chien seul le moins souvent possible. Ce n'est pas très pratique, mais une démarche graduelle est le seul moyen efficace de traiter le problème sans aggraver l'anxiété de votre chien.

Tout d'abord, essayez de nourrir votre chien au moyen d'objets qui libèrent de la nourriture (jouet KongMC, boule distributrice de croquettes, etc.). Remettez-lui un de ces objets au moment où vous préparez à partir (mais avant que votre chien devienne anxieux) et un autre lors de votre départ. Certaines personnes éparpillent même les croquettes de leur chien dans la cour arrière. Ainsi, votre chien ne sera plus nourri dans un bol et devra chercher sa nourriture. En plus de rendre les repas plus interactifs, cette stratégie distrait votre chien de votre départ (et ne lui donne pas l'occasion de devenir anxieux).

Le fait de donner à votre chien un os par jour est un autre moyen de le garder occupé. Prenez toutefois soin d'augmenter graduellement le nombre d'os sur une période de quelques semaines pour éviter la constipation. Veillez à ce que votre chien fasse beaucoup d'exercice. Pour un chien qui souffre d'anxiété de séparation, deux marches d'au moins 30 minutes chaque jour sont recommandées. Faites la première promenade le matin, avant votre départ. Si possible, enlevez la laisse un certain temps pour lui permettre de faire plus d'exercice et lui donner la possibilité de renifler et de socialiser (à la condition que vous soyez tous les deux à l'aise sans la laisse).

Faites une rotation quotidienne des jouets pour offrir de la variété et une certaine nouveauté. Certains propriétaires sortent un jouet différent chaque jour de la semaine.

Pour éviter que votre chien anticipe nerveusement votre départ, ignorez-le pendant les 30 dernières minutes avant que vous quittiez la maison et ne vous occupez pas de lui tant qu'il ne se sera pas calmé après votre retour.

Enseignez à votre chien à s'asseoir et à rester, et à se détendre loin de vous lorsque vous êtes à la maison. Pour ce faire, donnez-lui une gâterie sur son coussin que vous placerez d'abord tout près de l'endroit où vous êtes assis. Avec le temps, augmentez graduellement la distance entre son coussin et votre fauteuil. Ainsi, il apprendra peu à peu à se détendre loin de vous et, un jour, il pourra peut-être se coucher sur son coussin avec une friandise dans une autre pièce. Vous pouvez aussi utiliser les commandes « assis » et « reste ». Montrez d'abord à votre chien à s'asseoir sur demande en utilisant une récompense. Dites-lui « reste » et faites un pas en arrière, puis revenez immédiatement vers lui en lui donnant une gâterie pour le féliciter de ne pas vous avoir suivi. Sur une période de quelques semaines, augmentez graduellement la distance vous séparant de votre chien ainsi que la durée de votre séparation.

Pour les chiens qui souffrent d'anxiété de séparation grave ou qui ne répondent pas bien aux mesures décrites ci-dessus, il existe d'autres options de traitement. L'administration de médicaments à court ou à long terme ainsi que des phéromones peuvent s'avérer utiles. Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec votre médecin vétérinaire ou avec un comportementaliste.

Pour en savoir plus

The Merck Veterinary Manual (en anglais)

Veterinary Partner: The Canine Behaviour Series (en anglais)
Kathy Diamond Davis, entraîneure

Partagez les bonnes nouvelles à propos de Haut les pattes avec vos amis!

N'oubliez pas de cliquer "J'aime" sur la page Facebook de PawClub - vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour la santé et le bien-être de vos chevaux
e-mail icon