Canada
La communauté de propriétaires de chiens la plus complète et informative!

En savoir plus sur vos chiens

Maladies

Diabète

Le type diabète le plus fréquent chez le chien est le diabète mellitus ou diabète sucré, qui résulte d’un manque de production d’insuline par le pancréas ou d’une insensibilité à l’insuline (l’insuline est l’hormone qui régularise le taux de glucose dans le sang, la principale source d’énergie de l’organisme).

Ainsi, les chiens diabétiques n’arrivent pas à maîtriser le taux de glucose dans leur sang. Le taux de glucose peut devenir tellement élevé que les reins commencent à laisser passer du glucose dans l’urine. Le glucose attire un surplus d’eau dans l’urine, ce qui entraîne une perte excessive d’eau, que le chien compense en augmentant sa consommation d’eau. Cette consommation d’eau accrue (polydipsie) et la production d’urine accrue (polyurie) qui en découle sont des signes cliniques fréquents du diabète.

De plus, les chiens diabétiques ont tendance à perdre du poids, car leur organisme utilise leurs réserves graisseuses et leurs muscles pour essayer de produire du glucose. Les autres symptômes courants du diabète sont les cataractes, la polyphagie (augmentation de l’appétit), l’intolérance à l’exercice et les infections récurrentes.

Quand le corps utilise les réserves graisseuses pour fabriquer du glucose, il produit aussi des composés appelés corps cétoniques. Si le diabète n’est pas traité, les corps cétoniques s’accumulent dans le sang et causent une acidocétose, une affection qui rend le chien très malade et nécessite des soins urgents.

Pourquoi et comment les chiens développent-ils le diabète?

La cause exacte du diabète n’est pas connue, mais on croit que plusieurs facteurs jouent un rôle dans cette maladie.

Génétique

Certaines races de chiens semblent avoir une tendance à être plus touchées par le diabète, comme le golden retriever, le berger allemand, le schnauzer nain, le keeshond et le caniche.

L’obésité

Comme chez l’humain, les chiens obèses présentent un risque plus élevé d’avoir le diabète.

Autres maladies et infections

Les chiens développent parfois le diabète parce qu’ils souffrent d’une autre maladie ou infection. En effet, certains troubles, en particulier ceux qui touchent le pancréas, altèrent la production d’insuline. Par exemple, la pancréatite (inflammation du pancréas) peut provoquer la destruction de cellules du pancréas qui participent à la fabrication de l’insuline, ce qui entraîne le diabète.

Corticostéroïdes

Les chiens qui reçoivent des traitements de longue durée à base de corticostéroïdes peuvent éventuellement souffrir de diabète. En effet, les corticostéroïdes peuvent altérer le fonctionnement normal du pancréas et ralentir la production d’insuline.

Comment le diabète est-il diagnostiqué?

Le diabète est diagnostiqué par des analyses d’urine et des tests sanguins, qui révèlent de fortes concentrations de glucose dans l’urine (glycosurie) et le sang (hyperglycémie), ainsi qu’un taux élevé de corps cétoniques.

Comment le diabète est-il traité?

Dans les cas où une cause sous-jacente n’est pas diagnostiquée, le diabète ne peut pas être guéri, il peut seulement être pris en charge et maîtrisé. Comme chez l’humain, on le traite souvent au moyen d’insuline avec une diète spéciale et de l’exercice.

Malheureusement, il n’y a pas de dose universelle d’insuline qui convient à tous les chiens. La dose d’insuline doit être personnalisée par un médecin vétérinaire en fonction des besoins particuliers de chaque animal diabétique. Pour ce faire, certains chiens devront être hospitalisés durant un jour ou deux afin de subir plusieurs tests sanguins et/ou analyses d’urine.

L’insuline s’administre par injection une ou deux fois par jour. Une fois la dose requise établie, cette dose devrait demeurer relativement constante. Pour que l’insuline permette d’obtenir une maîtrise stable de la glycémie (taux de glucose dans le sang) d’un animal diabétique, tous les autres facteurs qui influent sur la glycémie doivent demeurer identiques d’un jour à l’autre. Ces facteurs comprennent la composition de la diète, la quantité de nourriture et l’horaire des repas ainsi que la quantité d’exercice que fait l’animal.

Certains recommandent de donner aux chiens diabétiques une diète ayant un faible indice glycémique (comme c’est le cas chez l’humain), car ces diètes améliorent la maîtrise globale de la glycémie. En général, les chiens diabétiques devraient recevoir une diète riche en glucides complexes et en fibres afin de promouvoir une libération lente du glucose dans la circulation sanguine. On recommande habituellement de la nourriture sèche, car cette dernière a une teneur en fibres plus élevée que la nourriture en conserve.

Il existe des diètes commerciales conçues spécialement pour les chiens diabétiques vendues dans les cliniques vétérinaires. Ces diètes ont un contenu optimal en fibres et en glucides en plus de répondre à tous les besoins nutritionnels des chiens. Si vous optez plutôt pour une diète maison, assurez-vous que la nourriture soit la même tous les jours pour éviter les fluctuations de la glycémie.

En général, on recommande que votre chien consomme au moins une petite quantité de nourriture avant de recevoir son injection d’insuline, pour confirmer qu’il se sent bien et qu’il mange normalement avant que l’insuline lui soit administrée. Les repas devraient être divisés en portions égales de sorte que le taux de glucose ne descende pas trop bas dans l’après-midi. Des visites de suivi régulières avec votre médecin vétérinaire s’imposent pour vérifier que la dose d’insuline, la diète et l’exercice continuent de maintenir la glycémie ciblée.

Pour en savoir plus

The Merck Veterinary Manual
Diabetes Mellitus (en anglais)

Partagez les bonnes nouvelles à propos de Haut les pattes avec vos amis!

N'oubliez pas de cliquer "J'aime" sur la page Facebook de PawClub - vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour la santé et le bien-être de vos chevaux
e-mail icon